15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 11:23

   

Le gigginox

 

La larve fluorescente

 

gigginox.gif 

 

Faiblesses:

   

Le gigginox est vulnérable au feu, son point faible est la tête pour les armes à impact et le ventre pour les armes tranchantes.

 

 

Attaques:

 

   

Le plaquage

 

Le gigginox se dresse sur ses pattes arrières puis s'écrase sur le sol, il est large donc dur à éviter si vous êtes sous son ventre.

 

Le nuage de poison

 

Comme le plaquage avec un nuage de poison en bonus... Génial !

 

La charge

 

Le gigginox vous charge avec sa drôle de démarche et sa tête élastique.

 

Le bond

 

Le gigginox fait un bond soit vers le plafond soit en arrière, il peut s'accrocher au mur pour vous sauter dessus ou tenter de vous manger si vous êtes dessous.

 

La ponte

 

Le gigginox pond un oeuf, si vous ne le tuez pas des giggi en sortiront et vont tout faire pour vous sucer le sang. 

 

L'oeuf de poison

 

Le gigginox pond un oeuf violet qui va exploser en un nuage de poison, et bien sur si vous êtes touchez vous serez empoisonner.

 

Le coup de boule

 

Le gigginox donne deux coups de tête, un à droite un à gauche, et comme il est élastique cette attaque a une grande portée.

 

La boule de poison

 

Le gigginox tire une boule de poison devant lui, devinez les effets, il peut faire un bond en même temps.

 

 

 

Parties cassable:

 

Vous ne pourrez seulement casser les organe fluo du gigginox c'est à dire :

 

- La tête

- La queue

- Le ventre

 

Piège a choc: Vulnérable

 

 

Fosse piégées: Vulnérable

 

 

Bombe sonique: Inulnérable

 

 

Bombe flash: Iulnérable

 

 

 

        Le gigginox habite la toundra, ou plutôt ses grottes. Il se bat principalement dans le noir donc la torche peut être utile pour allumer les flambeaux et éloigner les giggi. Il empoisonne donc prévoir des antidote. Si vous avez horreur des giggi tapez les oeuf ou vous risquez de voir sortir toute une colonie de larves.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by The Monster Hunter - dans Monstres
commenter cet article

commentaires